La Nouveauté

Le droit à la nouveauté dans l'acquisition du savoir

Le droit aux idées et à la connaissance

axe "diamant " : nouveauté bonne ou mauvaise des idées, de l'information

Avoir du nez pour sentir la qualité plus ou moins bonne, prometteuse, des idées, de l'information.

 

L'odeur des idées est une odeur nouvelle, différente, tellement plus subtile qu'elle devient difficile à expliquer autrement que par analogie.

 

L'odeur des idées. Les idées sont plus ou moins bonnes, qualitatives, comme l'air est plus ou moins bon, qualitatif. Les idées nouvelles sont plus ou moins salvatrices ou nuisibles, tout comme un air neuf peut sauver ou intoxiquer.

 

Le corps a besoin d'air neuf en permanence pour continuer à fonctionner, mais cet air neuf peut lui nuire, s'il est de mauvaise qualité. De même, l'esprit a besoin en permanence d'idées nouvelles pour continuer à fonctionner, mais ces idées nouvelles peuvent lui nuire, si elles sont de mauvaise qualité... 

 

Une idée nouvelle est une information. La définition de l'information, selon les théorèmes mathématiques utilisés, par exemple, dans la construction du web, contient cette donnée essentielle : la nouveauté. Ce qui n'est pas nouveau pour moi, ce que je connais déjà, par définition n'est pas une information pour moi: d'où l'immense course à la nouveauté, l'avalanche d'information en tous genres qui préside dans l'internet. Dans cette profusion de nouveauté, seule la qualité sauve. Une information n'est pas forcément bonne ni utile pour moi, si sa qualité est mauvaise. Info ou intoxe? Vérité ou mensonge? Connaissance ou propagande? La ressource vers laquelle oriente le sens de l'odorat se nomme qualité -  bonne ou mauvaise qualité de l'information et des idées en général, bonne qualité qui augmente la connaissance ou mauvaise qualité qui laisse dans l'ignorance...

 

Le sens de l'odorat n'assure pas seulement le rôle de connecteur avec le monde sensible extérieur pour permettre, par exemple, de sentir l'odeur de l'air et d'en flairer la qualité bonne ou mauvaise... Il assure également le rôle de connecteur avec mon monde sensible intérieur, et me permet de respirer en moi l'odeur des idées... et plus encore, en poursuivant la relation d'analogie, d'évaluer la qualité de ces idées et de l'information qu'elles donnent, de reconnaitre la bonne ou la mauvaise nouveauté, autrement dit de savoir si ces idées, nouvelles pour moi, augmentent ma connaissance ou si elles me maintiennent dans l'ignorance.

Les axes de rééquilibrage