L'odeur des idées

type "diamant" : nouveauté bonne ou mauvaise de l'information et des idées

le diamant évoque la pureté, la qualité des idées par analogie avec celle de l'air

Humer l'air à pleins poumons... Prendre une grande bouffée d'air et se sentir déjà mieux. Se familiariser avec les odeurs... Odeur des pins, odeur de la rosée au petit matin, odeur des roses... mais aussi odeur de cambouis, odeur des égouts. Et sentir les idées, les belles idées qui élèvent l'esprit ou les idées toxiques qui l'empoisonnent, répandent la médisance, blessent ou séparent les gens. La qualité des idées se sent comme un air plus ou moins agréable. Sentir les idées, sentir le parfum des idées... Les idées, parfum des mots - à l'odeur de l'air répond par analogie l'odeur des idées. L'odeur des idées fait écho à l'odeur de l'air.

 

Ainsi se découvrent les doubles sens de l'odorat à travers la relation d'analogie : air – odorat – idées. Il ne s'agit pas de l'odorat au sens propre, bien sûr, pas celui du nez... non, un autre nez, un odorat au sens figuré, en quelque sorte, un double sens du sens de l'odorat.

 

Avoir du nez... sentir la qualité plus ou moins bonne, prometteuse, des idées, de l'information.

 

Se dévoile alors une odeur nouvelle, différente, tellement plus subtile qu'elle devient difficile à expliquer autrement que par analogie : l'odeur des idées. Une idée plus ou moins bonne, qualitative, comme un air plus ou moins bon, qualitatif. Les idées nouvelles sont plus ou moins salvatrices ou nuisibles, tout comme un air neuf peut sauver ou intoxiquer.

 

Le corps a besoin d'air neuf en permanence pour continuer à fonctionner, mais cet air neuf peut lui nuire, s'il est de mauvaise qualité. De même, l'esprit a besoin en permanence d'idées nouvelles pour continuer à fonctionner, mais ces idées nouvelles peuvent lui nuire, si elles sont de mauvaise qualité... 

 

Une idée nouvelle est une information. La définition de l'information, selon les théorèmes mathématiques utilisés, par exemple, dans la construction du web, contient cette donnée essentielle : la nouveauté. Ce qui n'est pas nouveau pour moi, ce que je connais déjà, par définition n'est pas une information pour moi: d'où l'immense course à la nouveauté, l'avalanche d'information en tous genres qui préside dans l'internet. Dans cette profusion de nouveauté, seule la qualité sauve. Une information n'est pas forcément bonne ni utile pour moi, si sa qualité est mauvaise. Info ou intoxe? Vérité ou mensonge? Connaissance ou propagande? La ressource vers laquelle oriente le sens de l'odorat se nomme qualité : la bonne ou mauvaise qualité de l'information et des idées en général - bonne qualité qui conduit à davantage de connaissance ou mauvaise qualité qui laisse dans l'ignorance...

 

Le sens de l'odorat n'assure pas seulement le rôle de connecteur avec le monde sensible extérieur pour permettre, par exemple, de sentir l'odeur de l'air et d'en flairer la qualité bonne ou mauvaise... Il assure également le rôle de connecteur avec mon monde sensible intérieur, et me permet de respirer en moi l'odeur des idées... et plus encore, en poursuivant la relation d'analogie, d'évaluer la qualité de ces idées et de l'information qu'elles donnent : reconnaitre les idées nouvelles de bonne ou de mauvaise qualité, savoir si ces idées qui sont nouvelles pour moi augmentent ma connaissance ou si elles me maintiennent dans l'ignorance

 

Ainsi, l'odorat possède un rôle de connecteur inimitable, unique au monde (partagé seulement par les cinq sens) : il ne me relie pas seulement au monde sensible, le monde extérieur visible, apparent, qui m'entoure, mais il me relie également à la face cachée, invisible, de ce même monde sensible : mon monde sensible intérieur, qui se découvre par analogie.

 

Les doubles sens de l'odorat se révèlent dans la relation d'analogie :

  • air – odorat – idées.

 

Dans leur énergie positive ou négative, ils mobilisent les ressources de volonté d'instruire ou de désinformer, de partage ou de discorde, de recherche de la qualité des informations ou de la manipulation.

 

On les trouve majoritairement dans les types de personnalité :

  • L'Animateur « le parfum des belles idées et de la connaissance  »  - instruit

devise : Entraîner dans le sillage des belles idées et de la connaissance. 

atouts prédominants : cultivé, curieux, aime la lecture, l'écriture, l'art oratoire et épistolaire.

en situation d'énergie positive prédominante quand il : côtoie les belles idées, les textes bien écrits, apprend et augmente ses connaissances sur lui-même et sur le monde, instruit les autres.

 

  • Le Pollueur « l'odeur toxique des idées fausses et de l'ignorance . » - ignorant

devise : Polluer avec les idées toxiques, la médisance et la désinformation.

pièges prédominants : la moquerie, la médisance, l'ironie blessante, le mensonge, l'hypocrisie. 

en situation d'énergie négative prédominante quand il : répand la discorde, les fausses rumeurs, la désinformation, viole les secrets, empoisonne les relations, ne tient pas ses promesses.

 

Le diamant évoque la pureté, la qualité des idées par analogie avec celle de l'air.

 

 

L'odorat incarne  la nouveauté dans l'acquisition du savoir, le droit aux idées, aux connaissances, à l'instruction sans cesse renouvelée tout au long de la vie.